Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • GooglePlus
  • Linkedin
Contactez-nous     App Mobile

banniere-about

Djibouti, porte d'entrée d'Afrique de l'Est

 

 

La République de Djibouti est un pays de la corne d’Afrique, située entre l’Ethiopie au Nord-Ouest, la Somalie au Sud-Est et l’Erythrée au Nord-Ouest et le Golfe d’Aden à l’Est.

Avec une population d’un peu moins d’un million d’habitants, Djibouti dont la capitale porte le même nom, est une république qui occupe une position géographique primordiale du fait de son ouverture sur le détroit de Bab-el-Mandeb, qui est un des couloirs de navigation les plus fréquentés au monde. En 2016 d’ailleurs, le ministre Hassan Houmed Ibrahim en charge du commerce et des PME disait : “Djibouti bénéficie d’une position géographique privilégiée entre trois continents : l’Afrique, l’Europe et l’Asie’’. Un carrefour très stratégique, si l’on ajoute à cela que Djibouti partage avec l’Ethiopie un marché de plus de cent millions de consommateurs.
Grâce à cette position géographique enviable, Djibouti se positionne comme une plaque tournante du trafic maritime et du commerce mondial. Le pays dispose également d'un environnement économique et réglementaire avec des avantages non négligeables pour l'investissement. On peut notamment évoquer le développement de son activité portuaire ou encore sa politique monétaire axée sur une monnaie librement convertible en parité fixe avec le Dollar américain.

Une situation économique encourageante

Après quelques années de morosité due principalement aux effets de la récession économique mondiale, Djibouti a retrouvé son dynamisme économique d’avant la crise. En effet, Le pays a connu un niveau de croissance économique plus qu’intéressant en 2016 avec 6,5%, et qui devrait se consolider et atteindre les 7% selon les prévisions pour l’année 2017.
Une croissance soutenue par le secteur tertiaire, qui est le plus dynamique du pays avec une contribution estimée à près de 79,3% de la richesse de Djibouti. Il est fortement dépendant de l’activité portuaire qui pour sa part repose en grande partie sur les exportations éthiopiennes (80% des exportations de ce pays passent par Djibouti). Le secteur portuaire est aussi très important dans le développement du secteur manufacturier et des services, qui en dépendent quasi intégralement.

Le commerce et les investissements participent également à la croissance du PIB de Djibouti. En effet, le pays dispose d'importantes ressources telles que le gaz naturel, le zinc, le cuivre, l'or, ou encore le fer et l'aluminium.

Djibouti est une république en pleine construction qui mise sur une stratégie de développement, intitulée Vision Djibouti 2035, afin de faire du pays un état à revenu intermédiaire et un pôle logistique et commercial pour l’Afrique de l’Est.

Un secteur portuaire parmi les plus modernes en Afrique

Du fait de sa position géographique, Djibouti a très tôt misé sur le développement et la modernisation de ses ports. Dès le début des années 80, le port de Djibouti était déjà opérationnel. La situation politique difficile de ses voisins, fait aujourd’hui que 80 % de l'activité du port est assuré par le trafic éthiopien.

Conscient des opportunités offertes par le secteur portuaire, l’état mis en place une politique de création ou modernisation de ses derniers. Ainsi, des investissements importants ont été réalisés pour la construction du Port de Doraleh en 2008 et dernièrement pour le Doraleh Multipurpose Port (DMP) inauguré en grande pompe en juin 2017 à la veille de la célébration du quarantième anniversaire de Djibouti, est le plus grand du pays, censé lui permettre de tirer davantage profit de sa position stratégique à l'entrée de la mer Rouge pour devenir une plateforme régionale d'échanges commerciaux.

Ce port, dont la construction a coûté 590 millions de dollars (527,5 millions d'euros), fait partie d'une série de nouvelles grandes infrastructures, avec trois autres ports et le train reliant Djibouti-ville à AddisAbeba, la capitale éthiopienne, inauguré en octobre 2016. Ce nouvel investissement fait suite aux premiers qui avaient été fait au niveau du Port de Djibouti par la société Dubaï Port World (DPW) au début des années 2000.

Avec le complexe portuaire moderne de Doraleh ainsi que les autres ports récemment livrés tels que le Port de Tadjourah au nord du pays et celui du Goubet au centre, le pays renforce sa compétitivité vis-à-vis des ports voisins et se positionne comme une porte d’entrée stratégique vers l’Afrique de l’Est. Les performances de son secteur portuaire sont une référence en Afrique avec l’exemple du port de Djibouti qui a connu entre 2004 et 2015 une progression du nombre de conteneurs réceptionnés que seul le port de Tanger Med, au Maroc avait connu. En 2015, le port a réussi une hausse de 6% par rapport à l’exercice précédent, avec comme résultat 15,5 millions de tonnes de marchandises, ayant transité sur ses quais.

Des chiffres qui révèlent les performances du secteur portuaire à Djibouti et qui ne cessent de progresser et dont les perspectives sont radieuses.

Djibouti un eldorado sûr pour les investisseurs étrangers

Malgré les tumultes connus par ses voisins, la montée en force du terrorisme et de la piraterie dans la région, Djibouti reste un pays relativement sûr. C’est pour cette raison que les investissements directs étrangers ont continué à augmenter durant ces dernières années à travers notamment le développement de nouveaux partenariats stratégiques dans le domaine des infrastructures logistiques. Cette nouvelle collaboration notamment avec la Chine a permis l’investissement de près de 14 milliards de dollars (12,2 milliards d’euros) pour le développement d’infrastructures ferroviaires et portuaires.

Outre la Chine, les Etats Unis ou encore la France, Djibouti suscite l’intérêt de nombreux pays occidentaux, mais aussi du Moyen Orient.

La République de Djibouti constitue une porte d’entrée naturelle vers les principaux pays de la sous-région. Avec un plan stratégique à l’horizon 2035, le pays vise la redynamisation de son économie à travers la modernisation déjà entamée de ses infrastructures, mais aussi l’attraction de nouveaux investisseurs dans le pays. A cet effet, un guichet Unique a été instauré en mars 2017 afin de faciliter les formalités pour les investisseurs. Grâce au maintien d’une croissance stable et par la volonté de moderniser ses infrastructures de transport, Djibouti présente de véritables atouts pour devenir le pôle économique de référence en Afrique de l’Est.

Pour ne rien rater des opportunités d’affaires à Djibouti, inscrivez-vous à la Foire Internationale organisé par la Chambre de Commerce de Djibouti en cliquant ici.