Que faut-il savoir sur la grippe espagnole ?

De nombreuses épidémies ont vu le jour et ont ébranlé le monde faisant ainsi des milliers de morts. Parmi ces épidémies figure la grippe espagnole qui a sévi entre 1918 et 1920. Dans cet article vous saurez dans un premier temps, ce que c’est que la grippe espagnole puis les mesures de lutte contre cette pandémie.

Qu’est-ce que la grippe espagnole ?

La pandémie de la grippe espagnole est une maladie due à une souche H1N1 qui est très virulente et contagieuse. Cette pandémie s’est propagée comme une traînée de poudre dans les années 1918 et 1920 et a fait plus d’un milliard de victimes et près de 50 millions de morts. Malgré que les premiers cas soient apparus aux États-Unis, on lui donne le nom de grippe espagnole parce que l’Espagne était le tout premier et le seul à donner des informations relatives à cette pandémie. La majorité des individus touchés par cette maladie décédait de la surinfection dans environ une dizaine de jours qui succédaient la contamination. Elle se manifeste par des difficultés respiratoires, l’essoufflement et pour tout couronné, un arrêt du cœur entrainant la mort.

Comment est traitée la grippe espagnole ?

Au début, il n’existait aucun traitement pour la grippe espagnole. Elle touche plus les troupes et dans les usines de munitions bondées, ainsi que dans les bus et les trains. Mais il y avait des mesures barrières semblables à celui de la pandémie de 2020. C’est-à-dire le port de masque facial, des distanciations et des séances théâtre de sensibilisation. Les espaces publics, les téléphones, et les lieux de travail ont été désinfectés. Des amandes s’appliquaient aux citoyens ne respectant pas les instructions. Des mesures d’hygiène suivie de la mise en quarantaine ont montré une efficacité dans la lutte contre la grippe espagnole.